La ZaD du moulin, une ZaD qui n’en était plus une ?

ZADUn commentaire sur La ZaD du moulin, une ZaD qui n’en était plus une ?

La ZaD du moulin, une ZaD qui n’en était plus une ?

En Alsace, et surtout dans le petit village de Kolbsheim, les habitant.e.s se battent contre le GCO : une autoroute payante destinée à contourner Strasbourg. Soit disant, elle devrait désengorger la ville, anéantissant la forêt au passage. Forêt dans laquelle… se trouvait la ZaD du Moulin. Au cœur de la forêt de Kolbsheim commence l’occupation, en 2016, par des ZaDistes déterminé.e.s et soutenu.e.s par les villageois.e.s et le maire. Malheureusement, en 2018, la déforestation prend de l’ampleur et la ZaD se retrouve menacée. Les forces de l’ordre interviennent, mobilisant 500 gendarmes, démolissent les constructions et font pleuvoir les lacrymos. 200 personnes luttent : zadistes, villageois.e.s, militant.e.s en tout genre…  Il n’y aura aucune interpellation mais la ZaD tombe.

Des rassemblements et des collectifs contre le GCO se mettent en place et la ZaD s’installe au verger : un petit terrain prêté par des villageois.e.s de Kolbsheim. Les projets sont nombreux, la ZaD vit et bloque le chantier, mobilise les habitant.e.s.

J’ai rejoint la ZaD en mai 2019 car j’avais eu vent d’interpellations et de violences policières sur la dune. C’était une cabane construite sur le chantier, qui aura valu 48h de garde à vue et des condamnations pour beaucoup de zadistes présent.e.s. Malheureusement… La ZaD n’est plus ce qu’elle était. 

Le verger, autrefois un jardin fleurissant, s’était transformé en véritable déchetterie et le spot, second endroit de lutte, n’était pas un lieu de vie en mesure d’accueillir les ZaDistes. Presque plus de projets et très peu d’actions, le lieu est méconnaissable. En discutant avec les plus engagés, j’apprends que la ZaD s’est dégradée au rythme de l’avancée de Vinci – qui avait déjà commencé à bétonner – et perdait peu à peu le soutien des villageois.e.s. Bien plus tard, en Août 2019, j’obtiens un rendez vous par téléphone avec une personne de la mairie impliquée dans la lutte depuis longtemps. Ce que j’apprends ne m’étonne qu’à moitié : le verger est à l’abandon et le spot est habité par des personnes qui font honte aux villageois.e.s. La ZaD est morte lorsqu’elle a cessé d’occuper le chantier. 

Et maintenant…? 

Lutter contre le GCO, sans être impossible, devient de plus en plus compliqué.

La ZaD recherche un nouveau terrain. Mais le combat est plus vaste : si la bataille contre le GCO est perdue, la guerre contre Vinci et ses vices doit continuer. 

Les erreurs de la ZaD du Moulin font partie de l’histoire de la noblesse des zadistes et serviront pour d’autres projets. D’autres ZaD se construisent ailleurs, les moyens pour lutter ne manquent pas. 

Il est important de garder espoir, nous continuerons à nous battre contre Vinci ! 

Aël-olienne

One thought on “La ZaD du moulin, une ZaD qui n’en était plus une ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top