La police c’est l’Etat.

SociétéLeave a Comment on La police c’est l’Etat.

La police c’est l’Etat.

L’Etat n’existe que parce que la police existe. Jusitifer l’existence de l’Etat ne se fait qu’à travers deux paramètres : SOIT il est légitime (c’est à dire que les gens croient qu’il est juste et qu’il existe tel qu’il existe à juste titre). Si c’est le cas on n’a pas vraiment besoin de taper sur la gueule des gens pour qu’ils appliquent les règles qui leurs semblent justifiées. Pour le reste, il existe la CONTRAINTE, c’est le principe de coercition.

Mécaniquement, c’est là où les choses ne sont pas légitimes, parce que profondément injustes et dégueulasses et donc rejetées, que l’Etat n’utilise que la coercition. C’est donc quand il y a rebellion, quand il y a colère contre l’Etat que l’Etat cogne et il faut bien comprendre que les flics, c’est l’Etat dans son existence materielle. C’est avec ça qu’il te cogne dessus, Autrement l’Etat n’existe pas ailleurs que dans l’imaginaire collectif.

Le pélo sur son scooter, il représente un pélo sur son scooter. Et en passant vu l’endroit où il habite, le fait qu’il est racisé, il fait partit des personnes qui vivent des situations de misère non pas consécutive à leur manque de mérite, mais au manque de mérite d’un Etat qui discrimine et qui fait peser sur la gueule des racisé.es, des pauvres, des femmes, des oppressé.es, sa machine infernale. Oui y’a rébellion, l’origine de cette rébellion qu’elle soit dans un registre de provoc et de caricature, ou par des pavés dans les vitrines, elle est une REPONSE à une situation de violence permanente et quotidienne qui est entérinée par la force de l’Etat qui n’a plus rien du tout à voir avec quoi que ce soit de la démocratie, de la liberté et du bonheur collectif. La violence originelle, le monstre qui injecte cette violence dans la société c’est l’Etat capitaliste. C’est tout.

A partir de là, la comparaison entre un mec qui en chie du matin au soir dans un monde injuste, avec un mec qui a des pulsions violentes et qui s’engage en tant qu’arme et force d’action de l’Etat, elle n’a aucun sens. Je précise que les flics ne sont même pas sous la responsabilité de l’Etat. Il faut bien comprendre qu’ils SONT ce qui fait l’Etat, comme ton corps fait que ton cerveau est en mesure d’agir sur la réalité.
Texte publié suite aux violences policières à Villeneuve-La-Garenne dans la nuit du 19/04/2020.

Librement inspiré de La théorie du pouvoir d’état de Max Weber.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top